Le casque HMD depuis ses débuts

sutherland-3

Depuis la création du premier casque HMD par Ivan Sutherland en 1968 qui permettait alors de visualiser un cube tridimensionnel tout en retranscrivant les mouvements de tête à l’image, l’utilisation du casque HMD dit « Helmet Mounted Display » ou casque d’affichage à tête haute n’a cessé de s’étendre dans bien des domaines.

A ces débuts, il fut notamment utilisé à des fins artistiques, comme vous pouvez le voir au travers de cet article : Eric Joris, Art de la scène et réalité virtuelle sur l’utilisation du casque HMD dans le monde artistique avec le spectacle Terra Nova orchestré par Eric Joris. Mais on lui compte désormais de multiples applications. Par exemple, son utilisation à des fins militaires : que ce soit pour l’entrainement lors de simulations, mais aussi comme casque pour pilotes d’hélicoptère. Grâce à ce dispositif d’affichage incorporé à des casques d’aviations, cela permettrait ainsi d’afficher directement certaines informations de manœuvres nécessaires au pilote directement dans son champ de vision, comme la vitesse de l’appareil, son altitude, ….

On note toutefois qu’aujourd’hui, le secteur misant le plus sur l’utilisation de ce type d’appareils reste celui du divertissement. En effet, le monde du jeu vidéo tend surtout à l’utilisation des casques HMD pour devenir d’autant plus immersif. On compte notamment des dispositifs encore à l’état de prototype comme l’Oculus Rift : un casque de réalité augmentée. Rien de nouveau, mais face à ces prédécesseurs qui comportaient bon nombre de défauts, celui-ci semble pouvoir changer la donne et pourquoi pas en effet apparaître dans nos salons d’ici quelques années (notamment avec Sony qui semble s’y intéresser de près pour sa future PlayStation 4). En effet, il est alors très léger et il serait beaucoup moins cher à développer qu’auparavant. Enfin : sa réactivité est dite bluffante lors des mouvements de tête, et le rendu l’est d’autant plus grâce aux technologies modernes.

Oculus-Rift

sony_hmz-t2_views2

 

 

 

 

 

Un autre casque HMD actuellement disponible à la vente celui-ci, se nomme le Sony HMZ-T2 ; successeur de la version T1 sortie en 2011. Donnant une impression d’isolement du monde extérieur pour celui qui le porte, ce casque permet un affichage en 720p, de bien meilleur qualité que dans le passé donc, et se trouve aussi bien plus léger : en effet celui-ci ne pèse que 330 grammes. Enfin son coût qui reste encore aujourd’hui assez chers, autours de 800 € reste toutefois bien en deçà des tarifs des premières machines de ce type qui coûtaient alors plusieurs milliers de dollars.

Bon nombres d’autres domaines utilisent toutefois ces technologies ou sont en passe de le faire, architecture, médecine, aéronautique ….