Teatro Cinema

sin sangre1

SIN SANGRE, Chile, 2007, © Rodrigo Gómez Rovira.

La compagnie Teatro Cinema créée en 2006 est un groupement d’artistes d’horizons divers. Chacun, dans sa discipline, cherche à apporter beauté et poésie dans leurs œuvres. Ces artistes évoluent à mi chemin entre le théâtre et le cinéma et cherchent à fondre et à confondre les langages et techniques des deux arts, d’où leur nom Teatro Cinema.

Leurs pièces donnent l’illusion de s’envoler au-delà des quatre murs de la salle de spectacle. Sin Sangre, est le premier volet de la trilogie Teatro Cinema.

La troupe Teatro Cinema a une façon bien à elle de travailler en fusionnant les techniques et les formes narratives du théâtre et du cinéma. Cela commence tout d’abord par un storyboard. Puis sur scène, sont utilisés des outils comme le flashback, l’ellipse, le panoramique, la plongée ou encore les changements de l’axe de la caméra pour narrer une même histoire. Ces animations 2D et 3D se mêlent harmonieusement à la machinerie théâtrale.

L’oeuvre majeure de Teatro cinema est une trilogie comprenant Sin Sangre, Chile, 2007; El hombre que daba de beber a las mariposas, Chile, 2010 et Historia de Amor, Chile, 2013.

La pièce Sin sangre est une adaptation du roman Senza Sangue d’Alessadro Baricco. Le texte original a été remanié afin de donner naissance à un texte faisant à la fois office d’une trame scénique et d’un scénario de tournage. D’une durée d’une heure et demie, la pièce raconte l’histoire d’une jeune fille décidée à venger son père, tué lorsqu’elle était enfant. Sin Sangre repose sur un montage théâtral, dont la narration et l’axe dramatique sont également basés sur le travail des acteurs. Ces derniers sont interpellés de façon permanente par des éléments cinématographiques, tels que les projections.

Le premier volet, Sin Sangre a permis à la compagnie d’expérimenter un nouveau genre : celui des plans filmés. Dans le deuxième volet, un gros effort a été porté sur les projections. Et pour finir dans le dernier volet, le dessin et le numérique prennent entièrement part à la scène, en devenant l’unique décor de la pièce.

Sangre2SIN SANGRE, Chile, 2007, © Rodrigo Gómez Rovira.

 
El hombre que daba de beber a las mariposasEL HOMBRE QUE DABA DE BEBER A LAS MARIPOSAS, Chile, 2010, © TeatroCinema / Fitam.

 

historia de amorHISTORIA DE AMOR, Chile, 2010, © Fitam.

Après la pièce la vision du spectateur est bouleversée. Chaque spectateur, à travers sa lecture et son expérience particulière se questionne et analyse son propre chemin d’évolution et son propre univers intime. Certains spectateurs, en sortant de la salle, se demandent même si ils n’ont pas vu “juste” un film tant l’illusion est maîtrisée.

Teatro Cinema crée un genre innovant, qui génère des émotions nouvelles et bouleverse le rapport du spectateur à la scène.

Teatro Cinema prépare une nouvelle pièce pour 2015 :  La contadora de cuentos.